Toulouse. Appartements, maisons : le point sur les prix de l’immobilier, quartier par quartier

Si les prix ont augmenté en l’espace d’un an, le marché de l’immobilier à Toulouse montre des signes d’un début de ralentissement. Le point sur les prix, quartier par quartier.

Publié le 16 septembre 2020

Serait-ce aussi une des conséquences de la crise sanitaire ? Pour la première fois depuis de très nombreuses années, les prix de l’immobilier connaissent un début de stagnation à Toulouse.

Un début de ralentissement ?

Le marché de l’immobilier montre en effet des signes d’un début de ralentissement. Ce constat est valable dans toutes les grandes villes mais particulièrement à Toulouse, où les prix ont baissé de 0,5% entre le 15 mars et le 1er septembre, comme le rapporte le site spécialisé Meilleur Agents. Cette baisse est toutefois à relativiser puisqu’elle a été précédée par une forte hausse des prix entre le 1er septembre 2019 et le 15 mars 2020, avec une augmentation des prix de 7,1%.

En un an, les prix ont donc encore grimpé à Toulouse mais la crise du coronavirus (et la crise économique qui l’accompagne) pourrait donc entraîner un ralentissement de cette dynamique. Meilleurs Agents prévoit d’ailleurs une stagnation des prix à Toulouse jusqu’en septembre 2021… au moins.

Quel marché demain à Toulouse ?

Il n’en reste pas moins que le marché de l’immobilier à Toulouse reste particulièrement dynamique, notamment parce que le nombre d’acheteurs reste plus important que le nombre de biens à vendre. Selon le site spécialisé dans l’immobilier, l’Indicateur de tension immobilière (ITI) est de 21% dans la Ville rose, à un niveau bien supérieur à d’autres grandes métropoles.

Les taux d’intérêt, eux, restent particulièrement attractifs car historiquement bas. Mais le contexte économique pousse les banques à être plus prudentes, ce qui peut freiner certains acheteurs potentiels dans leur projet immobilier.

« La politique développée au cours du dernier trimestre par les établissements bancaires tend d’ores et déjà à exclure de l’emprunt une partie des acheteurs considérés parmi les plus fragiles (ayant un taux d’effort supérieur à 35%, sans apport) ainsi que les investisseurs. Par ailleurs, la demande sera principalement impactée par la hausse du chômage prévisible et malheureusement déjà constatée », note par ailleurs Meilleurs Agents, qui estime cependant « peu probable » qu’un « effondrement des prix puisse survenir » dans les mois futurs dans l’Hexagone.

Quel prix moyen à Toulouse ?

Tous types de biens confondus, le site Meilleurs Agents estime que le prix moyen du m2 à Toulouse au 1 septembre 2020 est de 3 419 €. Dans les détails, il est de 3 347 € en moyenne pour l’achat d’un appartement et de 3776€ pour l’achat d’une maison. L’augmentation des prix est encore plus marquée en ce qui concerne les maisons, particulièrement recherchées depuis le déconfinement. Mais les prix peuvent s’envoler bien au delà, et notamment dans l’hyper-centre de la Ville rose, qui demeure particulièrement attractif.

De grandes disparités selon les quartiers

Forcément, de grandes disparités existent selon les quartiers. Au centre-ville, il n’est pas rare de trouver des biens à plus de 5000 euros le m2. A Saint-EtienneSaint-Georges, aux Carmes, au Capitole ou encore aux Chalets, les prix peuvent même parfois dépasser les 6000 ou 7000 euros le mètre carré.

Les prix ne cessent d’augmenter dans certains quartiers de plus en prisés (notamment pour leurs maisons), comme aux Sept Deniers, aux Minimes, Guilhemery , ou encore vers BonnefoyMarengo / Jolimont ou Rangueil. Les quartiers les moins chers restent le Mirail, les Izards et certains quartiers périphériques, moins bien desservis par les transports en commun.

Lire aussi : Immobilier. Les prix flambent à Toulouse, certains quartiers de plus en plus inaccessibles

Appartements : les prix quartier par quartier

Voici le détail par quartier (prix moyen au m²) pour les appartements au 1er septembre 2020 (source Meilleurs Agents):

  • Saint-Etienne : 5349€
  • Saint-Georges : 5257€
  • Carmes : 5169€
  • Capitole : 5065€
  • Saint-Aubin/Dupuy : 4 752€
  • Arnaud Bernard : 4611€
  • Les Chalets : 4589€
  • Saint-Cyprien : 4521€
  • Le Busca : 4396€
  • Compans : 4262€
  • Saint-Michel : 4003€
  • Patte d’Oie : 3870€
  • Amidonniers : 3857€
  • Marengo/Jolimont : 3753€
  • Jules-Julien : 3391€
  • Fer-à-Cheval : 3582€
  • Pouvourville : 3533€
  • Saint-Agne : 3487€
  • Cote Pavée : 3468€
  • Guilhemery : 3403€
  • Sept-Deniers : 3347€
  • Bonnefoy : 3263€
  • Montaudran/Lespinet : 3032€
  • Minimes : 3380€
  • Rangueil :  3255€
  • Pont des Demoiselles : 3252€
  • Arènes : 3201€
  • Lardenne : 3162€
  • Casselardit : 3147€
  • La Terrasse : 3072€
  • Château de l’Hers : 3061€
  • Barrière de Paris : 3011€
  • Empalot : 2963€
  • Juncasse / Argoulets : 2962€
  • Croix-Daurade : 2946€
  • Saint-Martin du Touch : 2928€
  • Lalande : 2894€
  • Roseraie : 2788€
  • Saint-Simon : 2757€
  • Soupetard : 2722€
  • Croix-de-Pierre : 2646€
  • Purpan : 2643€
  • La Cépière : 2634€
  • Les Izards : 2523€
  • Les Pradettes : 2409€
  • Mirail / Université : 2279€
  • Bellefontaine : 1848€
  • Papus : 1647€
  • Bagatelle : 1560€
  • Reynerie : 1547€

Maisons : les prix, quartier par quartier

Voici le détail par quartier (prix moyen au m²) pour les maisons au 1er septembre 2020 :

  • Saint-Etienne : 5774€
  • Le Busca : 5634€
  • Saint-Cyprien : 5363€
  • Saint-Georges : 5271€ 
  • Les Chalets : 4903€
  • Cote Pavée : 4644€
  • Capitole : 4597€
  • Saint-Aubin/Dupuy : 4413€
  • Guilhemery : 4400€
  • Saint-Michel : 4396€
  • Compans : 4385€
  • Marengo/Jolimont : 4241€
  • Patte d’Oie : 4232€
  • Fer-à-Cheval : 4231€
  • Pont des Demoiselles : 4212€
  • Minimes : 4118€
  • Arnaud Bernard : 3999€
  • Saint-Agne : 3974€
  • Amidonniers : 3970€
  • Jules-Julien : 3859€
  • Château-de-l’Hers : 3769€
  • La Terrasse : 3739€
  • Bonnefoy : 3734€
  • Montaudran/Lespinet : 3715€
  • Juncasse / Argoulets : 3682€
  • Sept-Deniers : 3674€
  • Roseraie : 3662€
  • Barrière de Paris : 3632€
  • Arènes : 3601€
  • Casselardit : 3545€
  • Rangueil  : 3483€
  • Croix-de-Pierre : 3313€
  • Pouvourville : 3300€
  • Empalot  : 3298€
  • Soupetard : 3285€
  • Lardenne : 3213€
  • Croix-Daurade : 3076€
  • La Cépière : 3051€
  • Purpan : 3042€
  • Lalande : 2819€
  • Saint-Simon : 2765€
  • Saint-Martin du Touch : 2718€
  • Les Izards : 2647€
  • Les Pradettes : 2662€
  • Bagatelle : 2514€
  • Papus : 2402€
  • Mirail / Université : 2240€
  • Bellefontaine : 2074€
  • Reynerie : 1893€

Source actualités-fr : Article complet

Ces villes d’ile-de-france où les prix immobiliers s’envolent encore plus vite qu’à paris

15 septembre 2020

Ces villes d’ile-de-france où les prix immobiliers s’envolent encore plus vite qu’à paris

Immobilier et fiscalité

Rentabilité locative : comment optimiser au mieux son investissement ?

18 juillet 2020

Rentabilité locative : comment optimiser au mieux son investissement ?

Immobilier et fiscalitéImmobilier pratique

Le prêt immobilier sans apport : est-ce possible et comment faire ?

18 juillet 2020

Le prêt immobilier sans apport : est-ce possible et comment faire ?

Immobilier et fiscalitéImmobilier pratique

Immobilier. Appartements, maisons : en un an, les prix ont encore grimpé à Toulouse et dans l’agglo

17 septembre 2020

Immobilier. Appartements, maisons : en un an, les prix ont encore grimpé à Toulouse et dans l’agglo

Actus et évenements

Rentabilité locative : comment optimiser au mieux son investissement ?

18 juillet 2020

Rentabilité locative : comment optimiser au mieux son investissement ?

Immobilier et fiscalitéImmobilier pratique

Le prêt immobilier sans apport : est-ce possible et comment faire ?

18 juillet 2020

Le prêt immobilier sans apport : est-ce possible et comment faire ?

Immobilier et fiscalitéImmobilier pratique

Personnalisez votre appartement neuf

30 avril 2020

Personnalisez votre appartement neuf

Immobilier pratique

Ne passez pas à côté du logement de vos rèves ou d’une belle oportunité d’investissement.

Recevez en exclusivité nos offres de lancement, nos dernières opportunitées commerciales sur des projets en cours et à venir ainsi que le meilleur de l’actualité sur l’immobilier pratique et la fiscalité dans votre région.

Inscrivez-vous